MEUNIER Albertine aka RAMUS Catherine

// Bios des réalisateurs

Né en 1964, Albertine Meunier est net artiste et bricoleuse (artiste pas nette), vit à Vitry-sur-Seine.

Avant d’arriver à Albertine Meunier, il a fallu poursuivre un long chemin sinueux. D’où pas mal de cheveux blancs au passage.

Après l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences Appliquées et de Technologie, option Optoélectronique, Catherine intègre le célèbre CNET, Centre National d’Etudes des Télécommunications en 1990. Elle y passe 6 ans à mener des projets sur des composants optoélectroniques, autant dire beaucoup de temps passer dans des salles blanches pour créer des composants et dans des salles noires d’optique pour les mesure. Puis premier grand virage, en 1996, Catherine se met à l’Internet et change radicalement de spécialisation professionnelle : elle devient chef de projet Nouvelles Technologies dans le centre de recherche de France Télécom alors renommé FT R&D. En 1998, second grand virage, Catherine va passer 2 ans dans la Silicon Valley dans le centre de recherche de France Télécom. Du bouillonnement, il y en aura !

De retour en France en 2000, Catherine tente l’aventure start up et au même moment, troisième grand virage, Albertine(1) démarre son activité artistique de manière un peu plus précise. Depuis son activité professionnelle et artistique s’emmêle et s’imbrique !

Pour faire la part des choses, elle utilise le terme de gagne pain & intellectual working à France Télécom pour définir son travail professionnel, où après la création de l’espace client de France Télécom sur internet en 2004, elle travaille actuellement dans une des toutes nouvelles structures d’innovation de France Télécom : l’Explocentre.

Du côté artistique, d’abord repérée sous le nom de Cathbleue, Albertine Meunier est bien connue des acteurs du net artistique pour des pièces comme le Voyage Immobile et le Counter Googling . Depuis quelques temps Albertine se prend d’amour pour la vidéo pour téléphone mobile et le code 2D. La série Edison Mobile Remake n°1 to 5 a été exposée au festival D/Art en Australie et bientôt au Mobile Exposure 2006 of Microcinema International - San Francisco & Houston. La dernière pièce Interactive Exhibition of Edison Mobile Remake va être prochainement montrée dans un véritable lieu d’exposition après avoir sévie tout l’hiver dans les rues de Paris.

(1) à ce moment là Albertine s’appelait Cathbleue

Visiter le site d’Albertine Meunier